Comment faire un travail sur soi en 4 points

Commentaires (0) Cheminer dans sa vie

Choisir une technique thérapeutique

Travailler sur soi ! Trouver sa place ! Avancer ! Se soulager ! Cheminer ! Résoudre ses problèmes personnels ! Se libérer ! Etre heureux !

Autant de questions qui flottent dans notre quotidien sans que nous prenions toujours le temps de considérer. D’ailleurs, face à ces besoins, il est difficile de prendre du recul et trouver les réponses en nous-mêmes. Heureusement, lorsque nous aurons pris la décision de « faire un travail » ou « avancer sur sa vie », il existe une multitude de techniques, d’arts et de mouvements pour nous aider …

 

1 – Je défini mon ressenti

  • Je suis en colère contre les autres, je me dévalorise ?
  • Je ne ressens rien, je suis vide ?
  • J’ai un problème physique, je joue toujours de malchance, etc.
  • Je souhaite toucher au bonheur

Ces ressentis et bien d’autres peuvent être considérés comme des problèmes. En réalité, ils sont un point de départ d’un changement possible vers l’amélioration de votre vie. Ce seront les points de départ de votre cheminement intérieur.

 

2 – J’évalue mon intention de changer maintenant

Pour les « débutants en travail personnel », c’est la question à 100 000 euros ! Tout est là … Pour les autres, cette question deviendra une attitude ouverte et bienveillante jusqu’à l’éveil …

Changer, c’est abandonner une partie de nous-mêmes pour l’inconnu et nous sommes particulièrement résistants à cela. Nous avons tous subtilement appris à changer le moins possible pour minimiser les risques émotionnels. Ainsi, certaines personnes ne s’aventureront jamais sur les terres du cheminement personnel car les bêtes qui s’y cachent sont trop épouvantables. Alors, ils s’accommodent de leur présent et c’est un choix tout à fait respectable.

Il arrive pourtant que les ressentis soient trop douloureux … nous sommes en crise. L’intensité de cette crise est salvatrice car l’impérieux besoin en soulagement va pulvériser nos résistances. Ce sera le moment de descendre à la cave, ouvrir les placards de nos souffrances et libérer les bêtes cachées. Alors, on va découvrir, combien malgré nos tentatives pour les cacher, elles étaient présentes dans notre vie.

Changer, ce sera alors reconnecter ces émotions cachées pour les soulager. Ce sera s’ouvrir à soi, faire tomber les frontières, vers ce que nous sommes vraiment. Changer n’est pas vraiment changer, c’est devenir soi-même. Au fil du temps, cette attitude de changement deviendra de plus en plus facile et naturelle, jusqu’à une ouverture de soi totale et positive -> OpeningMe

Pour conclure, l’envie de changement doit être présente un peu, beaucoup ou à la folie pour entreprendre une forme de travail sur soi. C’est l’intention qui déclenche les actes et les évènements.

 

Ok, j’ai mon ressenti et l’intention et maintenant je fais quoi ?

 

Il reste encore 2 points à éclaircir : la technique et la forme de travail

 

Un choix de techniques aussi vaste que les sports … mais peu connu

Pour faire un travail sur soi, nous allons passer par les PSNC, les Pratiques de Soins Non Conventionnelles ou médecines complémentaires. Les PSNC forment un ensemble de techniques tout aussi vaste que, par exemple, le domaine du sport. Toutefois, si dans le sport chacun saura facilement choisir son activité (sport d’équipe, sport en salle, jogging, plein air, etc.), il n’en sera pas de même pour les PSNC.

Il est donc difficile de choisir une PSNC sans être familier du domaine, aussi, nous procédons par le bouche à oreille d’un proche. Mais c’est une erreur car nous sommes tous différents dans nos âmes et nos cheminements. De la même manière que, le sport d’un ami ne correspond pas forcément à nos affinités, une PSNC efficace pour un ami ne sera pas forcément aussi bénéfique pour soi.

Voici donc quelques pistes pour comprendre et s’orienter dans la grande variété des techniques :

 

3 – Je choisis une technique en fonction de mes affinités et de mon ressenti

Voici les critères d’OpeningMe pour s’orienter dans le vaste éventail des arts & techniques en Pratiques de Soins Non Conventionnels :

Les thématiques abordées : On pourra avoir envie de travailler sur son rapport à soi, aux autres, aux proches, au masculin, au féminin. Cet aspect est relativement simple à déterminer.

Les modes d’approche : C’est la manière dont on va approcher l’inconscient de la personne pour comprendre et réparer ce qui lui pèse. Cela peut être par une discussion ou du dessin, de la peinture, du chant, de la danse, de l’hypnose, des éléments naturels, posture, corps, énergies, etc. On parle alors d’approche verbale, d’art-thérapie, de lithothérapie, fleurs de Bach, yoga, etc. Chacun se sentira des affinités particulières en fonction de son humeur ou de son évolution.

Les familles de techniques : Les méthodes employées pourront varier depuis l’analyse psy, la PNL, le biodécodage en passant par les analyses systémiques jusqu’aux pratiques holistiques prenant tous les plans en ligne de compte. Notre conseil, ne pas hésiter à varier et expérimenter !

Les phases de cheminement : On peut considérer qu’il existe plusieurs stades de cheminement personnel. On peut débuter par un intérêt pour le bien-être ou mieux-être, puis par l’ouverture à de nouveaux champs (par un travail thérapeutique) qui nous mènera à la libération de nos charges émotionnelles, nous poursuivrons par un cheminement vers soi, son âme jusqu’à une étape importante : l’amour inconditionnel de soi … sans oublier une spiritualité libre. Toutes phases peuvent être abordées dans l’ordre ou le désordre.

Le niveau d’engagement émotionnel : Ce niveau correspond un peu à la profondeur à laquelle on va plonger dans nos émotions, cela peut être effrayant et éprouvant. Il vaut mieux le faire progressivement.

 

Ainsi, chaque technique sera adaptée à une personne, un ressenti et une phase de sa cheminement personnel. Ce sera un plaisir d’expérimenter les différentes formes et familles de ces techniques afin de toujours avancer plus loin sur sa voie et s’accomplir durant notre vie.

 

4 – Je choisis la forme de mon travail personnel

Il existe également une multitude de formes de travail personnel. Au début, nous pourrons avoir des réticences à aborder nos sentiments et notre intimité, puis avec le travail et le temps, nous pourrons devenir de plus en plus libres et sincères pour plus de bonheur.

  • Les livres : Idéal pour travailler à son rythme, sans engagement émotionnel, permet de s’enrichir progressivement. En revanche, cette forme solitaire ne favorise pas la prise de recul ou l’effet miroir d’un accompagnant. Le travail se fait sur le fond et sur l’ouverture à nouvelles perspectives mais ne sera pas forcément très efficace pour soulager de grandes charges émotionnelles.
  • Les vidéos, MOOC, méthodes audio, etc : De la même manière, ces formes de travail solitaires, faciles à caser dans le quotidien, permettent un travail de fond mais solitaire
  • Les pratiques individuelles : Yoga, méditation, ces pratiques que l’on pourrait presque considérer comme obligatoires, offrent de nombreux avantages pour notre capital émotionnel et énergétique
  • Les conférences : c’est l’occasion de mieux comprendre certaines techniques ou philosophies et poursuivre vers une autre forme de travail moins solitaire
  • Les ateliers : Ce sont des conférences améliorées, avec une mise en pratique par des exercices et des protocoles. Ils sont l’occasion de vivre une première vraie expérience de travail sur soi, guidé par une accompagnant.
  • Les groupes de parole : Toujours dans une idée d’enrichissement mutuel, de partage et de bienveillance, un groupe est un temps pour écouter, verbaliser et comprendre notre vécu. Souvent accompagné par un professionnel, ce travail est une aide précieuse pour avancer ou démarrer un travail personnel.
  • Les consultations individuelles : Nous entrons là, dans un vrai travail efficace. Nous consultons un professionnel dont c’est le métier d’aider les gens. Il va nous accompagner grâce à sa (ses) technique(s) vers une amélioration significative. Cela signifie également un investissement personnel, temporel et financier plus conséquent.
  • Les séminaires : C’est la combinaison des formes précédentes renforcées par la durée et l’énergie du groupe. Ici aussi, l’investissement est conséquent mais c’est bien un investissement car les retombées sont beaucoup plus profondes et durables.
  • Les voyages : Il existe maintenant quantité de voyages méditatifs, thérapeutiques ou initiatiques, nous touchons là au summum de l’intensité, de l’efficacité mais aussi d’expériences hors du commun
  • Les formations : Après avoir avancé ou simplement apprécié une technique, on pourra vouloir l’approfondir. Les formations sont toujours un excellent moyen d’avancer sur sa voie.

 

Voilà !

  • Vous avez votre ressenti ?
  • Vous avez votre intention de changer ?
  • Vous avez une ou plusieurs techniques ?
  • Vous avez une forme de travail ?

 

– > Si oui et bien y a plus qu’à !

-> Si non, laissez faire votre intuition, c’est la meilleure pour vous guider …

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.